En savoir plus sur la plateforme de thérapeutes - 1001therapeutes.com

NATUROPATHIE

NATUROPATHIE -  Aromathérapie Coaching en nutrition Coaching en santé naturelle Conseils en naturopathie Huiles essentielles Méthode Total Reset Naturopathie Olfactothérapie Respiration Soins énergétiques Stress (gestion du stress)

Articles publiés :

  • La gestion de la peur générée par le coronavirus
  • Comment aborder la ménopause en toutes érénité (Ghislaine RESPELIERS)
  • La naturopathie pour gérer son stress naturellement (Estelle FILIPE)
Le 02 Novembre 2020

La naturopathie pour gérer son stress naturellement !

La naturopathie pour gérer son stress naturellement !

C'est à l'occasion du 2ème confinement que j'ai souhaité rédiger le présent article.


 Nous voici donc de nouveau confinés !
 Nous avons tous une situation unique et une façon de gérer cette situation délicate différemment.
 Chacun réagira avec sa propre sensibilité, en fonctions de ses peurs ou non, en fonction de ses capacités d’adaptation et d’acceptation...
 Pour beaucoup, le confinement peut venir toucher à des peurs profondes. Nous perdons nos repères et nous nous retrouvons face à nos peurs, à du stress, à de l’incertitude... Notre moral joue au yoyo et nous nous sentons submergés !
 Alors, comment gérer ce stress et ces émotions et parvenir à traverser cette période du mieux possible ?

 Voici quelques petits conseils à appliquer au quotidien :


1- L’alimentation : « Pour être bien dans sa tête , il faut être bien dans son corps »

    Tout d’abord , privilégier un petit-déjeuner salé, protéiné et gras, comme des oeufs avec le jaune cru / du fromage de brebis ou chèvre/ de la volaille / avocat / houmous / truite fumée...
    Ce petit déjeuner permettra de synthétiser la dopamine, qui est l’hormone de la motivation et de l’action ; rien de tel pour démarrer une journée !

-  Privilégier les glucides entre 16 et 18 h, comme des fruits frais et/ou du chocolat noir à 70% de cacao, afin d’assimiler au mieux la sérotonine.

-  Pour activer cette production de sérotonine (hormone du lâcher-prise et de la zénitude), consommer des aliments tels que volailles / laitue / cabillaud / banane / céréales complètes / ananas / noix et graines...

-  Ne pas oublier de consommer des petits poissons gras, riches en oméga 3 (indispensables au bon fonctionnement du cerveau).

-  Des fruits et légumes riches en vitamine C et anti-oxydants (pour l’immunité et diminuer le cortisol, hormone du stress)

-  Des oléagineux (riches en tryptophane, précurseur de la sérotonine)

-  Des céréales complètes (riches en vitamine B, nécessaires au bon fonctionnement du système nerveux central) .

 

2- Respiration / oxygénation : « Pour calmer son système nerveux »

    La respiration constitue un formidable outil pour calmer son stress, puisqu’elle inhibe 90% de la noradrénaline, une des hormones du stress.
    Il existe de nombreuses respirations. En voici une toute simple : la cohérence cardiaque (vous trouverez de nombreuses applications sur internet).

    Sur une respiration ventrale, inspirer sur 5 secondes puis expirer sur 5 secondes pendant 5 mn . A faire 3 fois/ jour.


3- Accueillir ses émotions : « Être à l’écoute de ce qui se manifeste en nous »

    Mieux vaut exprimer ses émotions que les refouler. Mais il n’est pas toujours facile de les identifier, les accueillir et les extérioriser.
    Pour cela, je vous propose un exercice simple : prendre une feuille blanche et écrire vos ressentis en toute simplicité et sincérité.
    Coucher sur le papier vos peurs, vos colères, votre tristesse... vous aidera à y voir plus clair.


    Les élixirs floraux, quant à eux, agissent sur le psycho-émotionnel et vous aideront à passer ces moments difficiles.  

    * Le Mimulus pour les peurs définies.
    * Rock rose pour les peurs et crises paniques.
    * Étoile de Bethléhem pour les chocs émotionnels et le besoin de réconfort.

    * Noyer pour nous aider à traverser cette période de changements.

    * Gentiane pour une déprime avec cause connue...


    Les huiles essentielles sont également des alliées efficaces et naturelles contre le stress :

    * HE de lavande fine
    * HE de mandarine
    * HE de petit grain bigarade
    * HE de marjolaine à coquille
    À utiliser en olfaction, ou bien poser quelques gouttes sur l'intérieur de vos poignets.


4- Exercices physiques : « Parce que le mouvement, c’est la vie »

    Même si nous sommes restreints dans nos sorties, optimisons cette heure de liberté pour bouger.
    En plus de nous oxygéner, faire de l’exercice permettra de libérer nos tensions nerveuses et de faire fonctionner tout notre organisme.

    En bougeant, nous produisons des endorphines qui ont des effets anxiolytiques, antalgiques et anti-fatigue. Ces drogues naturelles nous mettent dans un état d’extase, de légèreté et de puissance...

 

5- Les plantes et minéraux : « des alliés incontournables »

    Enfin, n'oublions pas le classique mais populaire magnésium : ce minéral aux nombreuses vertus est un basique dans l'accompagnement du stress.

    Certains aliments en sont riches, comme les oléagineux, les algues, l'ortie, les céréales complètes, le chocolat noir... Mais le plus souvent une complémentation est nécessaire. Dans ce cas, choisissez-la sous la forme Bisglycinate ou Glycérophosphate (formes hautement assimilables par notre organisme). 

  

    En outre, certaines plantes, comme la passiflore, la valériane, l'aubépine, la mélisse, la rodhiola, l'ashwagandha vous apaiseront et vous permettront de vous adapter au mieux à cette situation de stress. Ces plantes peuvent se prendre sous forme de tisanes (au moins 3 tasses/jour), de bourgeons, de teinture mère ou encore d'extraits secs.

 


Profitez également de cette période de confinement pour reprendre contact avec des choses simples, comme cuisiner, écouter de la musique, rire, danser, lire ou encore bricoler...

Rapprochez-vous de votre naturopathe qui saura vous guider et vous accompagner au mieux, soit en visio, soit en cabinet si la situation le permet.

En attendant, prenez soin de vous ; restez confiants et ancrés ! Le meilleur est à venir...

Estelle FILIPE, naturopathe énergéticienne.

 

Comment aborder la ménopause en toute sérénité ?

Comment aborder la ménopause en toute sérénité ?

     La ménopause survient aux environs de la cinquantaine, à la faveur de l’arrêt progressif des menstruations, appelé préménopause.

     Durant cette phase, la sécrétion des hormones ovariennes, oestrogènes et progestérone, faiblissent progressivement, s’accompagnant de troubles bien connus, comme les bouffées de chaleur, d’intensité et de fréquence variables, visibles principalement dans la partie supérieure du corps (visage, cou et poitrine), ainsi que de suées plus ou moins abondantes, dont le but est de refroidir le corps par évaporation.

     Ces bouffées survenant aussi la nuit, entament les phases de sommeil profond ; ce qui est particulièrement mal vécu, puisqu’elles accentuent la fatigue et rendent irritable, voire même dépressive.

     En effet, la ménopause s’accompagne de tout un cortège de symptômes, qui diffèrent d’une femme à l’autre, parmi lesquels on dénombre la prise de poids, la baisse de libido, l’auto dépréciation, la sécheresse de la peau avec apparition de rides, une éventuelle perte de cheveux, des douleurs musculaires, tendineuses ou osseuses… 


     Il n’est nullement obligatoire d’avoir recours à un traitement hormonal allopathique pour atténuer cette symptomatologie car, si l’on conjugue une alimentation saine, équilibrée et adéquate, à de l’exercice quotidien en immersion dans la nature, à un travail sur soi avec des temps de méditation, ainsi qu’à une complémentation nutritionnelle, on peut passer ce cap en toute quiétude et sérénité.

     La ménopause s’inscrit dans un processus naturel, normalement traversé par des générations de femmes grâce à des substances tout aussi naturelles, qui ont fait largement leurs preuves au cours du temps. 


     Afin d’éviter un maximum de désagréments, il est impératif de préserver l’équilibre acido-basique au sein de l’organisme, sa rupture entraînant une fuite minérale (Ca, Mg, P), responsable de stress, d’insomnie ou divers problèmes, comme la très redoutée ostéoporose.

     La nature met à notre disposition tout un panel de produits recommandés pour adoucir ce passage parfois un peu critique ; en effet, le Ginseng, les omégas 3, la sauge sclarée ou l’angélique chinoise… s’avèrent être des indications appropriées. 

     Il faut également veiller à ce que nos réserves en vitamines (B, C, D et E), en fer, ainsi qu’en oligoéléments (Se, Zn) affichent de bons niveaux, pour assurer le fonctionnement optimal de notre système endocrinien, d’où la nécessité de se nourrir d’une alimentation saine, bien ciblée et d’avoir une bonne hygiène de vie.

     De nombreuses plantes, sous forme d’infusions, de décoctions, de macérats de bourgeons ou de jeunes pousses, ou sous toutes autres formes galéniques ont depuis fort longtemps démontré leur efficacité.

     

     La deuxième phase de la vie, que symbolise la ménopause, peut s’envisager comme l’occasion d’un nouveau départ, et non comme l’extinction de la jeunesse, pour lequel on se prépare à s’ouvrir à une dimension plus vaste de Soi et de la Vie

     La ménopause est à mon sens, le passage dans l’antre de la sagesseoù sont mises à l’honneur les valeurs fondamentales de l’être.

 

Pour un accompagnement, qu’il soit alimentaire, nutritionnel, émotionnel voire même spirituel, je me tiens à votre disposition.

Ghislaine RESPELIERS, Docteure en pharmacie, Naturopathe.

La gestion de la peur générée par le coronavirus

La gestion de la peur générée par le coronavirus

     Le contexte, dans lequel nous évoluons actuellement peut être qualifié de « très anxiogène », tant les peurs se télescopent les unes aux autres, quelle que soit la direction vers laquelle nous nous tournons.

     Egrenés quasiment jour et nuit par les médias, les scénarios catastrophes, les pronostics alarmistes, les mauvaises nouvelles en boucle, s’invitent dans nos foyers pour entretenir un climat de peur, très propice à la manipulation.

     L’inquiétante réalité que nous fait vivre le coronavirus, couplée d’incertitudes, d’interrogations, de sombres perspectives en cas de contamination, est absolument effrayante psychologiquement et très dévastatrice au plan de la santé, car elle favorise l’effondrement de notre système de défense.

     De plus, il nous est ordonné moyennant sanctions, de nous calfeutrer, nous masquer, nous tenir à distance de l’autre, dans la méfiance et le soupçon… ce qui a pour effet d’accentuer le caractère anxiogène du climat déjà existant.

     Comme pour vouloir nous réconforter, les instances gouvernementales agitent la perspective d’un vaccin, fabriqué à la hâte, n’inspirant pas grande confiance quant aux éventuels effets secondaires, comme LA solution miracle. Ces doutes posant question pour notre santé, nous rendent pour la plupart dubitatifs et ne font que rajouter son lot d’angoisse.

     Mais, la peur n’écartant pas le danger, que faut-il faire pour rester serein, alors que tout s’active pour nous effrayer ?

L’alternative proposée par la naturopathe que je suis, invite à LA PRÉVENTION POUR FORTIFIER NOTRE IMMUNITÉ, en appliquant quotidiennement de petites choses simples, mais très efficaces… comme :

          * S’alimenter de produits sains et variés, si possible bio, manger léger en ayant soin de bien mastiquer, de diminuer progressivement, voire supprimer tout ce qui est toxique pour l’organisme (comme les plats préparés industriellement, les boissons excitantes, le sucre sous toutes ses formes, le trop salé, les charcuteries), et consommer moins de viande,

          Récupérer de la vitalité par un bon sommeil réparateur et des temps pour soi

          Profiter au maximum de l’heure de liberté qui nous est concédée, pour prendre l’air et faire de l’exercice,

          Se supplémenter en vitamine D3 et en zinc, vivement recommandés pour fortifier l’immunité.

          * À titre préventif, je recommande d’utiliser quotidiennement des huiles essentielles, comme HE Ravintsara ou HE Eucalyptus radiata, des plantes comme Echinacea, des produits de la ruche, comme la propolis ou la gelée royale ou de l’extrait de pépins de pamplemousse


     En fait, rien de très contraignant ni d’insurmontable, pour passer un hiver en toute quiétude !

     

     Afin d’apaiser la turbulence émotionnelle inhérente à ce contexte inédit, les Fleurs de Bach peuvent nous être d’un précieux secours : Mimulus, Rock rose ou Aspen en sont de parfaites indications. 

     

     Le plus beau cadeau que l’on pourrait se faire, à mon sens, serait d’éteindre le plus possible la télé, la radio, son portable et de s’évader dans de belles lectures ! 

 

     Que ces recommandations ne nous fassent pas oublier l’importance de nous en remettre à la force de Vie, protectrice et bienveillante, qui anime tous les êtres vivants.

     Le message à tirer de ce figement imposé par le confinement, ne serait-il pas de fortifier sa foi en cette dimension supérieure, totalement négligée et oubliée, en temps de « vaches grasses » ?

     Ghislaine RESPELIERS, Docteure en pharmacie, Naturopathe

En savoir plusJ'accepte
Les cookies assurent le bon fonctionnement des services de ce site. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.